Documents de référence

 

 La Charte

La Charte Parents Solos et Compagnie

Préambule 

Detail lors de la journee nationale de restitution et d'echanges autour du reseau pour les familles monoparentales

Préambule L’émergence des familles monoparentales constitue une évolution majeure des familles ces trente dernières années. Elles représentent aujourd’hui plus d’une famille sur cinq, avec à leur tête, une femme dans une grande majorité des cas.

Dans un contexte où les liens familiaux et sociaux ont tendance à se distendre, les familles monoparentales sont particulièrement vulnérables. Lorsqu’elles sont privées de réseau familial proche et que le second parent ne s’implique plus ou peu dans l’éducation des enfants, elles assument seules l’essentiel des responsabilités familiales. Les enjeux de l’éducation des enfants, la gestion de la vie quotidienne engendrent stress et anxiété qui peuvent les exposer à des risques de santé physique et psychique. A cela peut s’ajouter une certaine précarité économique.
Etat et associations ont conduit une démarche prospective qui a identifié les besoins et attentes des parents solo. Il en ressort notamment que ceux-ci peuvent vivre une grande solitude parentale, subir seuls le poids des enjeux éducatifs et souffrir de stéréotypes déqualifiants. Pour autant, ils réussissent à mener de front ce que beaucoup de parents partagent à deux. Deux leviers d’actions principaux sont mis en œuvre : la mobilisation de leurs ressources personnelles et le développement de ressources collectives.

Mettre en place un réseau d’entraide et d’appui de parents solos, c’est donc les soulager dans l’exercice des responsabilités familiales, prévenir la solitude parentale et les situations d’épuisement, leur permettre de bénéficier de davantage de temps pour s’investir dans la vie sociale, professionnelle et citoyenne, tout en contribuant à renforcer la qualité de vie des parents comme de leurs enfants.

Parents solos et Compagnie est un réseau national qui se propose de reconnaitre et de renforcer le pouvoir d’agir, de valoriser capacités et compétences, de susciter et de favoriser les démarches d’entraide et d’organisation collective de celles et ceux qui se reconnaissent comme des parents solos.

Lire la suite (Télécharger pdf):  La Charte Parents Solos et Compagnie

 Le rapport d’étude du réseau Parents Solos

Le rapport sur la constitution d’un réseau d’appui et d’entraide pour les familles monoparentales: Etude de faisabilité (Rapport Juillet 2016)

Introduction

Detail lors de la journee nationale de restitution et d'echanges autour du reseau pour les familles monoparentales

 

En 2012, on compte 1,7 million de familles monoparentales avec enfant(s) de moins de 18 ans en France, soit plus d’une famille sur cinq (22 %). L’émergence des familles monoparentales avec à leur tête 85 % de femmes, représente une évolution majeure des familles de ces trente dernières années. Les politiques publiques menées depuis 1999-2000 sur le soutien à la parentalité, le développement des REEAP s’adressent bien entendu aux chef(fe)s de familles monoparentales comme aux autres. Et, financièrement, l’aide de l’Etat se traduit par plusieurs types de mesures. Toutefois les parents solos restent seuls à gérer les tâches quotidiennes, à s’occuper de l’éducation des enfants, rajoutant pour certain(e)s l’épuisement à la fragilité économique.

C’est sur la base d’une intuition du besoin d’un répit pour les parents solos et sur la nécessité de s’affranchir des bornes fixées par les dispositifs institutionnels pour y répondre qu’est née l’idée de la création d’un réseau national associatif organisant l’appui et l’entraide au profit des chef(fe)s de familles monoparentales. C’est ainsi qu’au-delà des dispositifs et réponses institutionnelles, en septembre 2015, le ministère des familles a souhaité initier la mise en place d’un réseau d’appui familial de proximité pouvant toucher l’ensemble des parents solos privilégiant les logiques d’entraide et de solidarité. Pour ce faire le choix a été fait de s’appuyer sur des réseaux associatifs sensibilisés à cette question.

Huit associations ont répondu à la sollicitation de la ministre : l’Association de la Fondation Etudiante pour la ville (AFEV), Grands Parrains, la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF), La Fondation pour l’Enfance, France Parrainages, La Ligue de l’Enseignement, Parrains par mille et l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF).

 

Lire la suite (Télécharger pdf):  Le Rapport sur la constitution d’un réseau d’appui et d’entraide pour les familles monoparentales: Etude de faisabilité (Rapport Juillet 2016)