Parents solos et Compagnie aux Semaines sociales de France

« Refaire société. Comment inventer des liens dans une société fracturée ? ».  C’est le thème de la campagne 2019-2020 des Semaines sociales de France qui a vu son lancement le 16 et 17 novembre dernier à Lille. L’idée est de « dresser un diagnostic qui mette en lumière les failles de notre société, mais aussi les expériences qui marchent, qui recréent du lien entre les personnes et construisent un monde plus équitable, ouvert sur le monde, respectueux des plus fragiles, attentif aux exclus et aux étrangers, soucieux des exigences écologiques. »

Parents solos et Compagnie invitée

C’est dans le cadre de cette campagne que  Parents solos et Compagnie a été invité à présenter son action parmi trente autres structures réparties sur autant de « tables inspirantes ». Les  participants étant répartis dans les groupes par tirage au sort, ils n’avaient pas la moindre idée du sujet qu’ils allaient découvrir.

Il a fallu donc en vingt  minutes démontrer en quoi la situation de mono-parentalité entrainait des problématiques compliquées mais également de quelle manière elle restait  encore très stigmatisée. On a bien ensuite  présenté  la façon dont Parents solos et Compagnie proposait de répondre aux problématiques vécues (isolement, poids des responsabilités, charge éducative, gestion au quotidien…) avec le soutien et l’accompagnement aux groupes d’entraide.

Une expérience passionnante

Ce fut un exercice passionnant car comme on le sait à Parents solos et Compagnie, la mono-parentalité reste  une situation apparemment très banale – une famille sur cinq – qui génère une énorme complexité, d’un point vue sociétal comme sur ses conséquences les plus quotidienne. C’est ce qu’ont pu vérifier les participants de « notre table » qui se sont lancé dans des échanges intenses sur la « bonne parentalité », les liens du mariage et la liberté individuelle, le jugement, la morale et la norme mais également sur la pertinence du soutien par les pairs et la solidarité…

Ce sont les coups de l’horloge qui ont mis fin à un débat animé où nous avons été remerciés d’avoir mis au jour un sujet et surtout une population de parents ignorée jusque-là.
A notre tour de remercier les Semaines Sociales de France d’avoir contribuer à faire la sortir de l’ombre en nous invitant à témoigner de notre expérience.