Tenir jusqu’à l’aube, un roman en direct de la vraie vie des parents solos

« Une mère au bord du burn-out profite du sommeil de son fils de 2 ans, qu’elle élève seule, pour sortir en douce. Le postulat étouffant d’un roman fort de cette rentrée littéraire« .

C’est ainsi que présente Thomas Messias, chroniqueur sur Slate.fr un livre qui lui a fait forte impression. Il s’agit de « Tenir jusqu‘à l’aube« , de Catherine Fives. Et il ajoute:

 

« En apnée. C’est exactement comme cela que se lit ce « Tenir jusqu’à l’aube », qui prend à la gorge en retranscrivant si bien ce quotidien sans pause ni ciel bleu. Lorsque l’enfant fait la sieste ou s’occupe seul, il faut venir à bout des tâches ménagères.Lorsqu’il s’ennuie, il faut l’occuper. Lorsqu’il a enfin commencé sa nuit, il faudrait essayer de se détendre, mais la maison est en désordre, les factures impayées, et les nerfs trop tendus pour parvenir à dormir correctement.

Ces propos résonnent à Parents solo et Compagnie qui ne compte plus ce genre de témoignage, rapporté avec quasiment les mêmes mots.

Alors on remercie ici le critique littéraire de son empathie, lui qui n’est ni une femme, ni un père solo, et -si vous en avez le courage-on vous recommande  la lecture de l’ouvrage.