Trois questions à la FCSF, membre du réseau Parents solos et Compagnie

 

 

La Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France, c’est qui, c’est quoi?

Foyers d’initiatives portés par les habitants, accompagnés par des professionnels, les centres sociaux sont des structures de proximité à vocation familiale et intergénérationnelle, qui participent à l’animation de la vie sociale du territoire.

 

Implantés au cœur des quartiers, dans les villes et en milieu rural, les centres sociaux sont des équipements polyvalents ouverts à tous les habitants. Ils proposent des activités et des services dans les domaines variés (culture, insertion, loisirs, éducation, garde d’enfants…). Ils accompagnent également des projets collectifs d’habitants pour répondre à leurs besoins et envies. Enfin, les centres sociaux renforcent le pouvoir d’agir des habitants sur des questions qui concernent leur vie et leur territoire.

 

Comment est organisée la FCSF?

Chaque centre social a son identité propre, mais il fait partie d’un réseau qui souscrit aux valeurs et aux exigences communes de la Charte fédérale.

 

Ce réseau est constitué de près de 1200 centres sociaux en France regroupés par une quarantaine de fédérations et unions, adhérant à la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF).

Pourquoi êtes vous membre du réseau Parents solos et Compagnie ?

La FCSF est membre de ce réseau, en particulier pour deux raisons. D’abord, il y a un enjeu fort à répondre aux problématiques et difficultés spécifiques que peuvent rencontrer les parents solos, en termes d’entraide et appui des parents solos, de prévention de la solitude et l’épuisement parental notamment. Les centres sociaux, de part leur ancrage local, leurs missions et la qualité de leur lien aux habitants, sont en prise avec ces réalités.

Ensuite, la FCSF partage et porte pleinement dans son propre réseau, les convictions et l’approche qui animent Parents solos et Compagnie, fondées sur la reconnaissance des compétences et du pouvoir d’agir des habitants – les parents solos en l’occurrence – et la pertinence du soutien aux dynamiques d’organisation et d’action collective des parents solos.